Un récit philosophique des connaissances scientifiques

Mythe et science sont considérés comme antinomiques, car on attribue à la science une visée de connaissance objective et au mythe un caractère fictif. Mais, en s’appuyant sur les connaissances scientifiques, la philosophie peut proposer une conception du monde qui ressemble aux mythes. Nous désignerons cette conception du monde, par le terme de récit philosophique des connaissances scientifiques, en abrégé « récit philosophique ».

Lire la suite

Les discontinuités du savoir

(Michel Foucault et l’idée d’épistémè)

Comment évolue le savoir ? Si c’est de manière discontinue, on devrait pouvoir repérer des périodes caractéristiques. Michel Foucault nous y invite avec son idée d’épistémè. Ce concept a eu une courte carrière ; apparu dans Les mots et les choses en 1966, il a été délaissé au bout de dix ans, car Michel Foucault a considéré que son utilisation aboutissait à une impasse. Il n’est pourtant pas sans intérêt.

Lire la suite

Les fourvoiements de la philosophie

La philosophie emprunte des voies qui l’éloignent d’une pensée claire, rationnelle et partageable. On peut et on doit le lui reprocher, si l’on souhaite qu’elle poursuive un chemin menant vers une connaissance utile à tous. Nous qualifions de « fourvoiements » ces attitudes menant à des discours clos, autoréférentiels et souvent obscurs.

Lire la suite

Critique de la métaphysique

La métaphysique est une pensée visant à faire passer des entités abstraites fictives pour des êtres réels. En ce sens, la métaphysique ne participe pas à l’effort de vérité de la philosophieIl est certain que cette dernière affirmation ne fera pas plaisir à de nombreux philosophes qui considèrent la métaphysique comme leur domaine. Nous pensons au contraire que la philosophie doit s’en démarquer.

Lire la suite